Scie plongeante : quelques conseils pour faire le bon choix

Le choix d’un bon outil de travail permet d’avoir un résultat satisfaisant, voire parfait. Avant de vous acheter une scie plongeante, il y a quelques critères à vérifier. Tout d’abord, il s’agit d’un outil permettant de découper des matières avec une grande précision. Il y a des scies plongeantes à moteur placé le long de la lame et celles dont le moteur est aligné à la lame.

Bien choisir la lame de sa scie plongeante

Un critère à ne pas négliger pour avoir une bonne scie plongeante est le choix de la lame. La plus pratique et courante est celle de 18,5 centimètres. La règle de base est que la grandeur de la découpe sera considérable au fur et à mesure que la lame sera grande. Tout dépend de la matière que vous souhaitez couper : métal, bois, etc. Si vous voulez une découpe très précise, une lame à petites dents est recommandée. Toutefois, elle est lente donc si vous voulez juste couper du bois, par exemple, optez pour une lame avec des dents plus larges pour gagner du temps. Vous pouvez vous en procurer plusieurs et l’échanger, mais n’oubliez pas d’éteindre le moteur de la scie avant de procéder. Découvrez une large gamme de scies circulaires plongeantes sur guedo-outillage.fr/.

Bien choisir la puissance de l’outil

Pour avoir une bonne scie plongeante, vous devez également choisir la puissance qu’il faut. La puissance standard est la 15 ampères. Ce critère est très important, car c’est en cela que réside l’aptitude de votre scie à couper à matière. Si vous voulez couper des matières fines, il est conseillé de choisir une puissance inférieure, soit 1200 watts. Par contre, si vous souhaitez couper de grosses planches en bois rigide ou des poutres, vous devrez employer une scie à grande puissance allant jusqu’à 2000 watts. Vous devez aussi tenir compte de la profondeur de la coupe, car le poids est lié à l’outil.

Bien choisir les accessoires

Les détails ne sont jamais à sous-estimer. Pour s’assurer d’avoir choisi la bonne scie plongeante, vous devez déterminer si l’appareil est bien sécurisé. Ajoutez donc une protection à lame et un frein de lame pour pouvoir arrêter votre scie facilement en cas de nécessité. Vérifiez également le couteau diviseur pour dévier les morceaux de bois afin qu’ils ne bloquent pas l’outil. Un variateur de vitesse est très utile pour régulariser la puissance de la scie et éviter de brûler le matériau si jamais elle tourne trop vite. Les autres accessoires comme une semelle inclinable, une évacuation arrière, et un raccordement à un aspirateur peuvent vous être avantageux.

Trouver un magasin en ligne spécialisé en fibre optique
Comment choisir une entreprise de rénovation à Paris ?